Sans titre

 

Ils l’ont fait ! 

En Décembre 2006 notre association déposait ses statuts en préfecture. Elle s’était fixée pour objectif de recenser et dresser la liste des braves des 4 régiments de Chalon sur Saône tués pendant la Grande Guerre. Ces régiments ayant pour dépôt commun la caserne Carnot étaient : le 56° Régiment d’infanterie, son régiment de réserve le 256° Régiment d’infanterie, le 59° Régiment d’infanterie territoriale et le 259° Régiment d’infanterie territoriale.

Trois mois après notre création, en Mars 2007, le Journal de Saône et Loire nous faisait l’honneur de ses colonnes

 

Sans titre 2

 

Six ans et des milliers d’heures de recherches et de travail plus tard,  des centaines et des centaines de kilomètres de déplacements vers les nécropoles et les différentes sources d’archives ,des milliers de vérifications, de recoupements, de contrôles, des milliers de photographies :

Ils l’ont fait !

Avant les commémorations officielles le résultat de nos travaux sera publié sur un site internet dont la réalisation est notre dernier chantier en cours.

Le lecteur pourra y découvrir, jour par jour, le récit des évènements du début à la fin de la guerre, ce pour chaque régiment. En synoptique il pourra accéder au fichier nécrologique renfermant plus de 41OO noms avec pour chacun le maximum de détails que nous avons pu trouver : ascendants, descendants, profession, adresse, photos diverses, etc.

 (il y a 54 critères par soldat !). Nous avons trouvé plus de 800 tués qui ne figuraient pas dans les sources officielles sans pour autant prétendre être exhaustifs. Vaste sujet que celui des pertes de 14-18 …

Le lecteur disposera, bien sûr, d’un espace pour correspondre avec les membres de l’association et obtenir les précisions sur tel ou tel cas particulier.

Il sera possible d’ajouter des documents que les familles retrouveraient et souhaiteraient porter dans le dossier d’un des leurs. 

Ils l’ont fait pour eux ! 

Sans titre 3

 

 

 

Pour ceux qui n’en sont pas revenus.

Pour les milliers et les milliers qui sans sépulture sont restés enfouis dans la terre de notre pays.

Pour ceux qui aujourd’hui tous disparus en furent les revenants, témoins muets pour le reste de leur vie de ce carnage indescriptible et irracontable.

Pour celles, mamans, épouses, fiancées, qui les attendirent dans l’anxiété jusqu’au jour où leur courrier revint portant la mention : «l’intéressé n’a pu être joint»

Pour les enfants qui n’ont pas revu et parfois pas connu leur père.

Pour les années et les années de peine et de souffrance de notre pays.

Ils l’ont fait !

Le bois d’Ailly, au Sud de ce qu’on a appelé le saillant de Saint Mihiel, fut le calvaire  des Divisions d’infanterie levées en Bourgogne. Pendant toute la guerre la petite église de Marbotte, seul édifice non détruit de ce village, a servi de morgue en attente d’inhumation des soldats tués.

 

 

Sans titre 3

 

 

Sans titre 5

 

 

 

Sans titre 6

 

Les noms sur les plaques dans l’église sont des noms familiers aux Bourguignons :

 

P1010016

 

La petite commune de Marbotte a toujours entretenu pieusement le souvenir de ceux qui y reposent. Elle compte 54 habitants et ne peut subvenir à elle seule à l’entretien de ce haut lieu de Mémoire. En 2011 elle a lancé une souscription que nous avons relayée.

…Elle n’a reçu que deux dons de Bourgogne : l’un d’un Marbottin y résidant, l’autre de notre association.

…Nous l’avons fait pour vous !

Nous, Vous, Ils…

Qui sont les membres de l’association ?

Nous : au départ de l’effectif d’une demie escouade, dames et messieurs venant parfois de très loin en Histoire mais rapidement «vaccinés au barbelé de 14» selon une expression propre à l’association.

A l’arrivée, une vingtaine d’amis contents et satisfaits d’avoir mené leur chantier avec sagesse dans son  plan tracé et son échéancier, d’avoirs réuni leurs forces pour l’achever et certains de trouver la beauté – celle du cœur et des yeux - dans le site à venir.

Vous ? Et si vous regardiez dans vos archives familiales ? Et si vous vous disiez que l’église de Marbotte  et le souvenir des vôtres vaut bien quelques Euros ?

Sans attendre l’organisation officielle des commémorations de même nature notre association avait déjà en Novembre 2006 érigé un monument sur les lieux des combats à Marbotte. Elle le fleurit au moins une fois l’an.

Et si vous y alliez rendre hommage à ces garçons ? 30000 y sont morts, on peut évaluer à  5000 ceux qui sont dans la nature. 

 

Sans titre 7

 

 

Ils : Ce sont les membres de «Pour ceux de 14». Ils sont mes amis.

Quant des femmes et des hommes se rassemblent volontairement sur un même chantier pendant des années, ils deviennent amis. L’amitié n’empêche nullement des frictions au bout desquelles on comprend que l’autre dit à sa façon comment il voudrait l’œuvre plus belle.

Bravo pour votre dévouement, votre implication, votre courage

Je vous salue bien, mes amis !

 

Sans titre 8

 

 

 

Sans titre 9

 

 

Une partie des ami(e)s

 

Enfin, le lecteur trouvera à la suite de ces nouvelles de l’association une série de photos du 56° R.I. pendant la 1ere G.M. Elles proviennent de l’album du capitaine Girod du 56e R.I. Ces photos – tous droits réservé- nous ont été aimablement communiquées par MM Calvet père et fils descendant du capitaine, puis commandant Michel Girod.

Le président.